Les dirigeants de l’Association pour la promotion de la santé (APSA) connaissent une fin d’année plutôt heureuse. Accusée d’avoir détourné des fonds au profit de l’Eglise chrétienne de Trianon, elle a finalement été blanchie par un audit financier commandité par l’Union européenne. Audrey Hardy, dirigeante de l’Apsa, s’est réjouie de ce dénouement au moment même ou son organisation organise ces jours-ci sa collecte de fonds annuelle. «Suite à cette campagne malveillante, l’APSA a perdu beaucoup de bailleurs de fonds, ce qui a considérablement retardé l’achèvement du Diabetes Care Centre. De nombreux diabétiques auraient pu bénéficier de soins de haut niveau depuis quelques mois déjà », a-t-elle expliqué la semaine dernière à la presse.

Advertisements