A chacune de ses sorties publiques, Navin Ramgoolam exige des Mauriciens qu’ils soient plus ‘tolérants’, ‘solidaires’ et respectueux de leurs prochains. Comment alors expliquer que ce même Navin Ramgoolam remette des prix à Krit Manohur et Navin Unoop, les deux dirigeants de Voice of Hindu, une organisation qui s’est illustrée plus d’une fois par son intolérance et son manque de respect envers les Mauriciens issus d’autres religions.

Si ce n’est pas du foutage de gueule, ca y ressemble!!

Advertisements