Rs 12 milliards. C’est le budget dont dispose l’Economic Restructuring Competitiveness Program – qui vient remplacer le Stimulus Package – pour venir en aide aux entreprises affectés par la crise qui agite la zone euro. Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a présenté cet après-midi une série de mesures qui vise soutenir les petites et moyennes entreprises, développer de nouveaux marchés touristiques en Inde, en Russie et en Chine mais également les petits planteurs du secteur sucriers.

« La crise de la zone euro nous a appris qu’il est important pour nous de diversifier notre base économique et nos marché. Cela pour être en mesure de faire face aux chocs externes », a déclaré le grand argentier de l’Etat tout en soulignant que les aides seront destinées en priorités aux entreprises « viables » qui mettent en place les mesures appropriées pour sortir du rouge.

L’Economic Restructuring Competitiveness Program sera financé à hauteur de Rs 2 milliards par le Private Public Program, Rs 2 milliards par le gouvernement, Rs 3 milliards par des institutions gouvernementales dont Rs 2 milliards provenant de la Banque de Maurice. Egalement sollicité, le secteur privé devra lui contribuer à hauteur de Rs 5 milliards à ce fond d’aide.

Interrogé par ailleurs sur le souhait de certains industriels de voir la roupie dépréciée, Pravind Jugnauth a soutenu qu’un tel scénario ne serait nullement à l’ordre du jour. « Une telle mesure serait injuste. La population n’a pas à subir les répercussions d’une dépréciation qui aurait pour objectif de venir en aide à certaines entreprises pas viables », a-t-il déclaré.

Par Guillaume Gouges pour l’express.mu

Advertisements