cctvDéjà à l’époque, l’installation de ces caméras de surveillance sur l’autoroute à hauteur de Roche-Bois avait fait pas mal jaser. L’Etat, ou plus exactement la Tourism Authority, ressentait le besoin de placer palmiers et autres fougères sous surveillance vidéo. Cette décision avait causé un certain malaise chez les habitants de la localité. Ils s’estimaient, avec raison, stigmatisés. Certains d’entre eux étaient même allés jusqu’à dire que les autorités préféraient veiller à la bonne croissance de ces plantes vertes plutôt que de braquer les objectifs des caméras sur les chauffards qui roulent à tombeau ouvert sur ce tronçon d’autoroute.

Le mécontentement avait fini par s’estomper et plus personne ne prêtait attention à ces petites caméras censé assurer la tranquillité des fougères.

Mais voilà que nous avons appris mardi au parlement qu’il s’agissait en fait de fausses caméras (dummies CCTV). Là, je me dis qu’il y a un petit problème. Pourquoi donc installer de fausses caméras en faisant croire qu’il s’agit de vraies si c’est pour avouer quelques mois plus tard que ce sont des fausses ?

J’ai beau retourner la problématique dans tous les sens, je peine à discerner un semblant de logique. Mais bon, ne désespérons pas…

Morale de l’histoire : Non content d’avoir humilié les habitants de Roche-Bois, ils les prennent également pour des couillons. Et nous avec…

P.S: Souriez, Mauritius, c’est un fou rire.

Advertisements