Ça grogne à l’Union nationale

Les négociations entre le MMM et l’Union nationale (UN), bien qu’elles se poursuivent, ne semblent toujours pas satisfaire certains membres du parti d’Ashock Jugnauth. Ces derniers ont plus d’une fois fait part de leur déception à leur hiérarchie concernant le nombre « insuffisant » de tickets qui seront accordés à l’UN par le MMM. « C’est une situation très difficile car d’un côté, il y a énormément d’attentes et de l’autre, nous savons que nous n’obtiendrons pas satisfaction », laisse entendre un cadre de l’UN.

Abdullah Hossen candidat travailliste ?

Abdullah Hossen, qui a récemment claqué la porte du MMM après s’être vu priver de ticket, s’est depuis rapproché de l’Alliance sociale. Très actif dans la circonscription n° 2 Port-Louis-Sud-Port-Louis-Central, d’aucuns affirment qu’il tenterait de négocier un ticket aux dépens de l’ancien lord-maire, Reza Issack. Ce dernier, laisse-t-on entendre du côté des rouges, pourrait être écarté pour s’être à plusieurs fois montré très critique contre son camp. Ce qui ne serait pas pour déplaire à Abdullah Hossen.

La photo souvenir de Navin et Obama

Navin Ramgoolam, revenu au pays jeudi, a rencontré la semaine dernière le président américain, Barack Obama. Ce dernier s’est fait prendre en photo avec le Premier ministre mauricien à l’issue du déjeuner réunissant le président américain et 25 chefs d’Etat de la région subsaharienne organisé le 23 septembre dernier. L’image a été publiée sur le compte Flickr du département d’Etat américain le 24 septembre dernier. Ce même jour, une polémique a éclaté en Espagne à propos d’une photo sur laquelle le Premier ministre, Jose Luis Zapatero posait avec son épouse et ses filles. La presse espagnole s’est en effet moquée du look gothique de ses deux filles.

La cour qui dérange

Les organisateurs qui ont accueilli Navin Ramgoolam vendredi à St-Aubin sont mécontents. Ils reprochent à certains sympathisants rouges (comprenant des députés, des ministres, des activistes et des conseillers municipaux), soucieux de figurer dans les bons papiers du Premier ministre, de s’être invités à la cérémonie alors qu’ils n’étaient pas sur la liste. Résultat, l’organisation de la cérémonie entourant le dévoilement d’une stèle en hommage à Lady Sushil Ramgoolam en aurait pâtit. « Ils suivent le PM partout où il se déplace en espérant s’attirer ses faveurs », confie l’un des organisateurs.

Le MMSD se lance

Eric Guimbeau, chef de file du MMSD, a tenu vendredi sa première réunion publique en présence d’une centaine de personnes. L’ancien adjoint de Maurice Allet a, à cette occasion, rendu public le logo de son mouvement de réflexion et a dit souhaiter consolider sa présence à Curepipe. Par ailleurs, Eric Guimbeau a réaffirmé qu’il n’était nullement dans son intention de contracter une alliance avec une autre formation politique pour le moment.

Pas de prison pour les pirates somaliens à Maurice

« Il n’ya jamais eu de demande de la part du gouvernement des Etats-Unis pour l’installation d’une telle prison destinée aux pirates somaliens sur le sol mauricien. » L’affirmation est du ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, sollicité à l’issue de la conférence de presse du leader de l’opposition, Paul Bérenger, hier matin. Ce dernier avait laissé entendre qu’une « note verbale » avait été adressée à l’état mauricien en ce sens. Et d’ajouter qu’il craignait que la création d’une prison et d’un tribunal destinés aux pirates somaliens ne représente un danger pour Maurice. Le voilà rassuré.

Advertisements